samedi 13 mars 2010

Balade au Rocher d'Avon.

Randonnée du samedi 6 mars 2010. Ce circuit est considéré comme facile. Le départ et l'arrivée se font Avenue de Maintenon.
Départ :
 Le parcours: 
Il longe en parallèle Fontainebleau et Avon et permet à ceux qui habitent la ville ou descendent du train de découvrir la forêt toute proche sans passer trop de temps. On reste à proximité du parc et du château. Au point de vue des Cascades, on a un panorama dégagé sur Fontainebleau, le camp Guynemer (Ecole Interarmées des sports) et la Cave Coignard (Hameau de la paroisse d'Avon.). Une rue d'Avon et un stade portent même le nom du Rocher d'Avon.
Ce secteur est en quelque sorte le pendant de la randonnée du Mont-Ussy ... D'ailleurs, on peut apercevoir en face la Croix du Calvaire qui surplombe Avon et Fontainebleau et qui est en général invisible du bas de la vallée, de la ville. Sur cette ancienne carte, on distingue bien  la position du Rocher d'Avon par-rapport à la ville (image cliquable):
Source de l'image Nouvelle carte de la forêt de Fontainebleau d'aprés les meilleurs plans
Chaos rocheux du rocher d'Avon.
Ce qu'en dit le Dictionnaire Historique et Artistique de la Forêt de Fontainebleau de Félix Herbet:
ROCHER D'AVON.
On y exploitait, en 1609, des carrières de grès.D'après un état des plantations de 1767 a 1826, dressé par M. Deroy fils, entrepreneur ordinaire des routes de la forêt, on fait des semis de pins au rocher d'Avon, en 1785 et 1786, sur 135 hectares 93 ares. Le canton ne contient que 100 hectares; la plantation s'est donc étendue sur des cantons voisins, par exemple la Plaine d'Avon ou les Sentiers d'Avon. C'est à l'influence de Lemonnier, médecin de la reine, que l'on doit cette introduction des èspèces résineuses, disparues de la forêt depuis 1709. 

A propos des pins, on pouvait découvrir il y a quelques années l'inscription suivante: «Rocher d'Avon verglas de 1879 et froids de l'hiver 1880-pins maritimes détruits »

Curiosités: nombreuses grottes, belvédères sur la ville, arches naturelles, et surtout la Dame Jeanne d'Avon, qui est une des plus haute roche du massif de Fontainebleau.
Cette sortie arrivait une semaine après la tempête Xinthia, dont on relève les traces, comme l'explique Patrick:
« Aujourd'hui 5 mars , étrange impression , on sent que le printemps est là en embuscade et que l'hiver n'a pas dit son dernier mot .
Les randonneurs partent pour leur sortie hebdomadaire .
Passages entre ( voire sous ) les rochers , grottes , petites ascensions se succèdent .
Pour ma part , une petite déception, je trouve que le Rocher d'Avon a perdu un peu de son charme.
Les dégâts de la dernière tempête, plus les coupes le long de la nationale 7, plus l'ambiance hivernale lui ont fait perdre son atmosphère .
Une belle sortie quand même ! »

Le retour:

1 commentaire:

  1. Un article très instructif et bien documenté à lire après une rando

    RépondreSupprimer